Accueil du site > Veille éditoriale > Bernard Mouffe, Le droit à l’humour, Larcier, 2011.

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Bernard Mouffe, Le droit à l’humour, Larcier, 2011.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Après avoir défini l’humour, l’auteur en dégage les traits spécifiques, qui poussent l’humour, plus encore que les autres modes d’expression, à être socialement protégé, voire promu.
Mais qu’advient-il de l’humour confronté aux règles juridiques et, plus particulièrement, à celles du droit de la responsabilité civile ? Le droit de la liberté d’expression prévaut-il sur le droit classique de la responsabilité civile ?
Au travers de nombreux cas particuliers de satire en matière de presse, de parodie et de pastiche en matière de droit d’auteur, de caricature en matière de droit à l’image... mais aussi en matière de droit des marques, de droit pénal, de droit du travail..., une réponse se dessine.
L’auteur détermine également jusqu’où l’humour peut aller. Jusqu’où son particularisme parmi les autres modes d’expression légitimise-il ses excès ? (PDE)