Accueil du site > Veille éditoriale > Bertrand Tillier, Les artistes et l’affaire Dreyfus. 1898-1908, Éditions (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Bertrand Tillier, Les artistes et l’affaire Dreyfus. 1898-1908, Éditions Champ Vallon, 2009

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

L’affaire Dreyfus a favorisé l’avènement de la figure de l’intellectuel et de ses modes d’intervention dans la vie politique. Assimilés à cette catégorie, les peintres, sculpteurs, graveurs et autres producteurs d’images ont joué un rôle décisif dans le cours de l’Affaire, où leur magistère a été symétriquement revendiqué par les dreyfusards et les antidreyfusards. Ce livre propose d’interroger les rapports spécifiques de la communauté des artistes et de leur œuvre avec cette crise politique et morale majeure, qui avait jusqu’alors peu retenu l’attention de l’historiographie. Les calculs de Rodin, la frilosité de Maurice Denis, l’antisémitisme de Degas, la fébrilité d’Henry de Groux, le militantisme du dreyfusard Émile Gallé ou l’activisme du sculpteur nationaliste Jean Baffier sont quelques-uns des parcours d’artistes documentés et étudiés par l’auteur. Mais, au fils des pages, se dessinent aussi des portraits de Caran d’Ache, Forain, Monet, Carrière, Vallotton, Pissarro, Vuillard, Vlaminck ou Cézanne qui furent des acteurs importants de l’Affaire.