Accueil du site > Veille éditoriale > Carlo McCormick, Marc et Sara Schiller, Ethel Seno (dir.), Trespass : Une (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Carlo McCormick, Marc et Sara Schiller, Ethel Seno (dir.), Trespass : Une histoire de l’art urbain illicite, Taschen, 2011.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Ces dernières années, le street art est devenu plus audacieux, plus orné, plus sophistiqué et – dans bien des cas – plus acceptable. Mais l’art public non officiel demeure l’enfant terrible de l’expression culturelle, la dernière discipline visuelle hors-la-loi. C’est également devenu un phénomène mondial au XXIe siècle. Réalisé en collaboration avec les artistes présentés, Trespass examine la montée et l’influence mondiale du graffiti et de l’art urbain en revenant sur les figures-clés, les événements et les mouvements d’expression personnelle, ainsi que sur l’histoire de la réappropriation de l’espace urbain, de la contestation et des performances urbaines illicites. Premier livre à balayer toute l’histoire du mouvement street art et à en montrer l’influence mondiale et l’évolution technique, Trespass présente des œuvres-clés de 150 artistes, fait le lien entre quatre générations de hors-la-loi visionnaires, comme Jean Tinguely, Spencer Tunick, Keith Haring, Os Gemeos, Jenny Holzer, Barry McGee, Gordon Matta-Clark, Shepard Fairey, Blu, Billboard Liberation Front, les Guerrilla Girls et Banksy, entre autres. Il comprend également des douzaines de photographies inédites d’œuvres disparues depuis longtemps et d’œuvres urbaines aussi légendaires qu’éphémères. (PDE).