Accueil du site > Veille événementielle > Colloque : "Rire, Droit et Société". Toulouse, 3 et 4 décembre 2015 (...)

Veille événementielle

Le Cercle français de de Droit des Médias et de la Culture vous propose ci-contre un certain nombre d’événements à elle signalés ou auxquels prennent part ses adhérents. Les organisateurs de colloques, de conférences et de tous autres événements sont encouragés à en faire part à l’Association par voie électronique ou par voie postale. Le Cercle accorde volontiers son label et son concours aux manifestations en France ou à l’étranger ayant une consonance avec son objet social.

Colloque : "Rire, Droit et Société". Toulouse, 3 et 4 décembre 2015 (Université Toulouse I Capitole : Manufacture des Tabacs - Amphi MI V - Isaac 21 allée de Brienne).

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Dans votre agenda:

Du 3 décembre 2015 09:00 au 4 décembre 2015 19:00
Certes, de nombreux commentaires analysent de façon parcellaire et dispersée le sujet mais sans que ne se dégage une vision d’ensemble de la prise en compte par le droit du rire et de ses manifestations. Ce colloque national porte un regard général sur la place du rire dans la société et en droit public. L’objet du colloque vise à répondre à une série d’interrogations d’abord en forme de bilan mais aussi en traçant des perspectives afin de mieux cerner le cadre juridique du rire et le sort que réserve le droit public à cette forme d’expression et ce, selon quatre axes :
- Axe 1 : La définition du terme « rire » soulève en premier lieu des enjeux conceptuels considérables. L’humour, le comique, le divertissement, la moquerie, la satire, le ridicule, etc. relèvent-ils tous du registre très générique du rire ? Quel sens et quelle place occupe le terme dans le vocabulaire juridique ?
- Axe 2 : Le rapport qu’entretiennent le rire et le pouvoir apparaît complexe. Le traitement juridique du rire semble de ce point de vue fondé à partir de la conciliation classique du pouvoir et des libertés et révèle les tensions contemporaines qui animent l’Etat de droit. Le droit public encadre du reste également le rire, sous l’angle des principales formes d’intervention de l’Administration
- Axe 3 : Le régime juridique de l’humour varie-t-il selon les formes et supports de ses manifestations collectives (droit du cinéma, de l’édition, de l’audiovisuel, de l’Internet, etc.) ?
- Axe 4 : Un regard sur le droit comparé car si rire est un phénomène commun à toutes les cultures, la façon dont il est juridiquement appréhendé diffère d’un pays à l’autre.
Colloque : "Rire, Droit et Société". Toulouse, 3 et 4 décembre 2015 (Université Toulouse I Capitole : Manufacture des Tabacs - Amphi MI V - Isaac 21 allée de Brienne).

« Certes, de nombreux commentaires analysent de façon parcellaire et dispersée le sujet mais sans que ne se dégage une vision d’ensemble de la prise en compte par le droit du rire et de ses manifestations. Ce colloque national porte un regard général sur la place du rire dans la société et en droit public. L’objet du colloque vise à répondre à une série d’interrogations d’abord en forme de bilan mais aussi en traçant des perspectives afin de mieux cerner le cadre juridique du rire et le sort que réserve le droit public à cette forme d’expression et ce, selon quatre axes :

- Axe 1 : La définition du terme « rire » soulève en premier lieu des enjeux conceptuels considérables. L’humour, le comique, le divertissement, la moquerie, la satire, le ridicule, etc. relèvent-ils tous du registre très générique du rire ? Quel sens et quelle place occupe le terme dans le vocabulaire juridique ?

- Axe 2 : Le rapport qu’entretiennent le rire et le pouvoir apparaît complexe. Le traitement juridique du rire semble de ce point de vue fondé à partir de la conciliation classique du pouvoir et des libertés et révèle les tensions contemporaines qui animent l’Etat de droit. Le droit public encadre du reste également le rire, sous l’angle des principales formes d’intervention de l’Administration

- Axe 3 : Le régime juridique de l’humour varie-t-il selon les formes et supports de ses manifestations collectives (droit du cinéma, de l’édition, de l’audiovisuel, de l’Internet, etc.) ?

- Axe 4 : Un regard sur le droit comparé car si rire est un phénomène commun à toutes les cultures, la façon dont il est juridiquement appréhendé diffère d’un pays à l’autre. »

Lien : Colloque : "Rire, Droit et Société". Toulouse, 3 et 4 décembre 2015 (Université Toulouse I Capitole : Manufacture des Tabacs - Amphi MI V - Isaac 21 allée de Brienne).