Accueil du site > Veille éditoriale > Conseil d’Etat, Le patrimoine immatériel des personnes publiques, La (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Conseil d’Etat, Le patrimoine immatériel des personnes publiques, La Documentation française, Coll. Droits et débats, 2013.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

La révolution technologique du début du XXIe siècle s’est traduite par la prise de conscience des pouvoirs publics du formidable potentiel économique, culturel et social généré par le patrimoine immatériel de l’État. Ce patrimoine immatériel constitue une part importante des biens de l’État. Ces actifs incorporels, ainsi identifiés et répertoriés, nécessitent une gestion active dans le cadre de la politique de modernisation de l’État. Le colloque du 16 mars 2012 a tenté de définir les contours, la consistance du patrimoine immatériel de l’État en s’attachant à étudier le statut juridique de ce patrimoine, les fondements d’une telle valorisation, ainsi que le rôle joué par les différentes institutions publiques dans cette vaste évolution de la gestion des biens incorporels de l’État. Le colloque a également recensé et présenté les différentes modalités juridiques et financières de valorisation de ce patrimoine des personnes publiques. Vous retrouverez dans ce sixième numéro de la collection Droits et Débats l’ensemble des interventions, mais également les échanges avec la salle, intégralement retranscrits et enrichis de références et d’annexes, vous permettant ainsi de disposer des outils et des références juridiques utiles pour appréhender pleinement les enjeux des débats.