Accueil du site > Veille éditoriale > Fabrice Rochelandet, Économie des données personnelles et de la vie privée, (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Fabrice Rochelandet, Économie des données personnelles et de la vie privée, Editions La Découverte, coll. Repères, 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Les technologies de l’information et de la communication ont permis de réduire considérablement les coûts de collecte et de traitement des données personnelles. Certains estiment qu’Internet, la biométrie, la géolocalisation ou encore les puces RFID menacent nos vies privées à un niveau jamais atteint jusqu’à présent : surveillance, usurpation d’identité, invasion du marketing en ligne, etc. D’autres soulignent les bienfaits de l’exploitation des données personnelles ouvrant des perspectives nouvelles : personnalisation des services, marketing mieux ciblé, services de mobilité... et contribuant à la croissance économique. Cet ouvrage a pour ambition d’éclairer ce débat actuel, obscurci par des enjeux industriels et partisans. En s’appuyant sur de nombreux exemples, il dresse un état des lieux de la réflexion économique sur les conséquences de l’exploitation des données personnelles sur la vie privée et le bien-être des individus. Il propose une évaluation des solutions institutionnelles visant à réguler ces évolutions, de l’autorégulation à l’octroi de droits de propriété aux individus sur leurs données personnelles (PDE)

Fabrice Rochelandet est maître de conférences en économie à l’université Paris-Sud et membre du laboratoire ADIS. Il effectue des recherches en économie industrielle et en économie du droit sur l’économie numérique et l’articulation entre le changement technologique, les règles juridiques et les usages des TIC. Il a effectué une thèse sur l’économie du droit d’auteur et publié différents travaux sur ce thème, ainsi que sur les pratiques culturelles, l’industrie audiovisuelle et les usages de l’Internet.