Accueil du site > Veille éditoriale > Jean-Paul Fourmentraux, Art et Internet, CNRS Éditions, 2010.

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Jean-Paul Fourmentraux, Art et Internet, CNRS Éditions, 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Depuis le milieu des années 1990, Internet bouscule les formes de création et de diffusion de l’art contemporain. Dans le même temps, le « travail artistique », plus collectif et interdisciplinaire, préfigure de nouveaux usages de l’Internet. Cet ouvrage analyse les dynamiques et tensions de cette articulation de la recherche technologique et de l’innovation artistique. Il examine les modalités d’émergence d’un monde de l’art centré sur l’Internet, ainsi que l’institution de nouvelles conventions de travail et d’échange culturel. Quels sont ici les ressorts de la mise en œuvre d’art ? Que signifie être auteur ? Quelles formes d’exposition et de réception sont imaginées ?
Le Net art place en effet l’œuvre d’art au cœur d’une négociation entre artistes, informaticiens, dispositifs techniques et publics amateurs. Le suivi de la conception, de la disposition et de l’exposition du Net art permet ici de voir se constituer des projets à dimensions multiples – programmes, interfaces, images, dispositifs – dont les enjeux relationnels et collaboratifs renouvellent les manières de « faire œuvre » à l’ère des médias praticables.
L’auteur propose une typologie de ces œuvres et une analyse de leur « carrière sociale », mettant en perspective la redéfinition des modes de circulation des œuvres, les outils et les stratégies de leurs mises en public, en exposition ou en marché. Axé sur « l’œuvre en situation de travail », cet ouvrage permet ainsi de saisir à la fois le travail à l’oeuvre et le travail de l’œuvre dans le Net art (PDE).