Accueil du site > Veille éditoriale > Laurent Garreau, Archives secrètes du cinéma français. 1945-1975, PUF, (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Laurent Garreau, Archives secrètes du cinéma français. 1945-1975, PUF, Perspectives critiques, 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

L’histoire de la commission de contrôle des films en France reflète les évolutions de notre société depuis la Seconde Guerre mondiale. Les sources utilisées pour écrire cette histoire de 1945 à 1975 proviennent d’archives inédites permettant de découvrir les multiples facettes de cette censure et de préciser les points de vue moraux et politiques d’une administration pointilleuse sur le contenu des films. L’État s’est ainsi doté, au lendemain de la guerre, d’une structure de contrôle de l’industrie du cinéma dont une part des missions relevait de la construction d’une nouvelle identité nationale. Cette thèse analyse la fonction politique de la censure qui incite les producteurs à privilégier, à travers une autocensure, un cinéma de divertissement et de comédies.
[Présentation de l’éditeur]