Accueil du site > Veille éditoriale > Pierre Moulinier, Les politiques publiques de la culture en France, PUF, (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Pierre Moulinier, Les politiques publiques de la culture en France, PUF, 2013.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

L’auteur se propose de « décrire les politiques publiques de la culture en France selon les termes mis au point par les spécialistes de l’évaluation des politiques publiques ». Plus simplement il s’agit de dire que l’ouvrage est celui d’un acteur de la décision publique et non celui d’un sociologue ou d’un économiste du champ de la culture en France – ce qui n’enlève évidemment rien à sa très grande qualité mais prévient simplement le lecteur de ce qu’il n’y trouvera pas de critique ou de mise en cause des ressorts de ces politiques, ni des discours qui les accompagnent : le chapitre premier – Enjeux et contradictions − témoigne de cette autolimitation en ne concevant précisément que des « contradictions », ce qui est une autre manière de dire que les principes eux ne sont ni discutables ni ré-évaluables. Le lecteur trouvera donc ici des développements se rapportant successivement aux différents soutiens aux activités culturelles, à une typologie des fonctions du ministère de la Culture, au rôle et à la place des collectivités territoriales, aux institutions et aux professions, ainsi qu’à l’impact sociopolitique des politiques culturelles. La conclusion de l’auteur est une invitation à introduire plus de cohérence dans ces politiques, en matière de financement, d’organisation territoriale et de soustraction des choix culturels à des « groupes restreints associant fonctionnaires, élus et dirigeants d’institutions ».

Pascal Mbongo
6 septembre 2013