Accueil du site > Veille éditoriale > Vincent Azoulay, Patrick Boucheron, Le mot qui tue. Une histoire des (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Vincent Azoulay, Patrick Boucheron, Le mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l’Antiquité à nos jours, Champ Vallon, 2009

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Il est des mots qui tuent symboliquement, lorsqu’il s agit de ruiner la réputation d un adversaire, ou physiquement, quand le mot d’ordre se fait slogan. Dès lors, s’interroger sur la notion de violences intellectuelles revient à poser la question de la responsabilité de ces professionnels de la parole que sont les intellectuels. Ce livre collectif entend le faire dans la longue durée de l’analyse historienne : de l’attaque ad hominem dans la rhétorique romaine à l’imaginaire guerrier des intellectuels contemporains, en passant par les formes de la dispute médiévale ou de la controverse savante à l’époque moderne. Dans tous les cas, il s’agit bien de mettre au jour les règles et les usages de la polémique, mais aussi d’identifier les moments où les règles sont transgressées, remettant en cause l’ensemble du système.